[ ARCHIVES PAR SEMAINE ]

Semaine du 16/06/2008

Album de la semaine

Diffusion du lundi au vendredi à 8h - 10h - 12h - 14h et 16h.

Toute cette semaine nous écouterons l'album "3 Doors Down" de 3 Doors Down.

 

Le groupe

C’est au milieu des années 90 dans la petite ville d’Escatawpa, dans le Mississippi que 3 Doors Down voit le jour. Le groupe est formé du chanteur et batteur Brad Arnold, des guitaristes Matt Roberts et Chris Henderson et du bassiste Todd Harrell.

Peu de temps après sa formation, le groupe s’établit comme l’une des meilleures formations live de la région et lance un premier démo en 1997 qui s’envole aux mains d’un auditoire sans cesse grandissant. C’est lors d’une apparition au célèbre CBGB de New York, en 1997, que le groupe attire l’attention de l’étiquette Republic, une filiale du géant Universal.

Après avoir signé une entente avec Republic, le groupe entre en studio pour travailler sur son premier album. Au cours des sessions d’enregistrement, 3 Doors Down accueille le batteur Richard Liles qui vient remplacer Brad Arnold qui peut désormais se concentrer sur le chant à temps plein. Dès sa sortie, en 2000, « The Better Life » entraîne des comparaisons avec Matchbox Twenty. Par contre, le disque se déroule en deux temps. Si les trois premières pièces, les succès « Kryptonite », « Loser » et « Duck And Run » flirtent avec le post-grunge, le reste s’inscrit plutôt dans la lignée du rock mélodique des années 70.

Peu importe, « The Better Life » devient l’un des succès surprises de l’été 2000, se frayant un chemin dans le top 10 du Billboard en plus d’être certifié double platine grâce notamment au méga-hit « Kryptonite » qui est l’une des chansons les plus diffusées à la radio au cours de l’année et qui se classe dans le top 5 du Hot 100.

Décidant de battre le fer pendant qu’il est chaud, 3 Doors Down revient en 2002 avec un second album. « Away From the Sun » amorce sa carrière en force en se hissant au huitième rang du Billboard dès sa première semaine. Le disque est certifié Or en un mois, grâce au simple « When I’m Gone ».

 

L'album

Dans un style toujours aussi personnel, 3 Doors Down n'oublie pas de sortir la grosse artillerie rock pour convaincre. Dès le départ, l'énergie de Train ne laisse pas le temps à l'auditeur de souffler avant de passer à des titres dynamiques, réalisés toutes guitares dehors. Pages et Your Arms Feel Like Home calment le jeu avant un final sombre, presque silencieux, sur She Don't Want The World. Quatrième essai réussi pour le groupe de Brad Arnold !

 

Liens

Site Internet

Myspace