[ ARCHIVES PAR SEMAINE ]

Semaine du 30/06/2008

Album de la semaine

Diffusion du lundi au vendredi à 8h30 - 10h30 - 12h30 - 14h30 - 16h30.

Toute cette semaine nous écouterons l'album "Polyeister" de Daisybox .

 

Le groupe

Daisybox ne fait pas du rock français. Daisybox fait du rock en français ! Et c’est là toute la différence. S’il faut trouver des influences à Daisybox, c’est plutôt de l’autre côté de la manche ou de l’atlantique que dans la tradition locale de la chanson réaliste qu’il faut chercher.

C'est en 1994 qu'Olivier et Samuel Nicolas, bassiste et batteur des Candies, décident de former le groupe Daisy. Olivier décide de jouer de la guitare et de chanter, alors qu'il n'a jamais touché de guitare ou pris de cours de chants de sa vie.

Le groupe enchaîne des concerts dans des salles vides, mais qui se remplissent peu à peu grâce à ses performances durant les premières parties d'Echobelly en 1997.

En 2000, le groupe poursuit sur sa lancée en assurant les premières parties d'Indochine et commence à attirer l'œil de la presse et des maisons de disques.

Le groupe découvre alors que son nom, Daisy, appartient à Walt Disney, le change pour son nom actuel : Daisybox, et sort son véritable premier album : Organic.

Daisybox commence à être diffusé sur les radios rock, notamment les titres 45 minutes et Immobile. Le groupe part alors en tournée avec 80 dates à travers la France, la Belgique et la Suisse, de petites salles jusqu'à la grande scène du Paléo Festival devant 10 000 personnes.

Aujourd’hui, Daisybox est un des rares groupes de rock chantant en français à passer à la radio en Australie, au Mexique, en Finlande et à séduire les fans de Blur ou des Dandy Warhols.

 

L'album

Réalisé par Scott Greiner (100 Watt Smile), « Polyester », leur troisième album, est aussi le plus abouti. Une fraîcheur qui manquait quelque peu à « Diagnostic », une énergie retrouvée et des textes qui approchent la perfection pop, à l’image de « Dentelle », sans doute le plus beau titre du groupe à ce jour, et de « Polyester », hymne pop imparable qui donne son nom à l’album.

Daisybox, libéré de la pression des majors, a décidé de n’en faire qu’à sa tête. Et c’est tant mieux pour nous !

 

Liens

Site Internet

Myspace