[ ARCHIVES PAR SEMAINE ]

Semaine du 08/12/2008

Invités
agrandir photo

Miam Monster Miam dans la French Zone

Pour Benjamin Schoos alias Miam Monster Miam tout commence réellement en 1998. Repéré par le label liégeois Soundstation, l’artiste sort un maxi 4 titres (« When I was a Ninja »). Peu de temps après, les disquaires reçoivent « Cum at the Liquid Fancy Fair », le premier album de Miam Monster Miam. L’accueil du public est chaleureux et la presse spécialisée ne tarde pas à se pencher sur cette nouvelle révélation musicale. Miam Monster Miam, c’est avant tout l’histoire d’un gars intègre, débrouillard et doué : tel un artisan, il confectionne seul « Hey Tank », son deuxième disque. Des premiers accords de guitare à la production, cette plaque demeure une œuvre intimiste et personnelle, celle de Miam Monster Miam, artiste complet, indéniable initiateur d’une « nouvelle pop Wallone ».
La consécration artistique du musicien restera attachée à sa troisième livraison discographique : « Forgotten Ladies ». Ces « Dames oubliées » resteront à jamais dans nos mémoires comme un intense condensé de folk-pop. En anglais, Miam Monster Miam s’accapare le génie de ses plus illustres modèles : Johnny Cash, Bob Dylan ou Van Dyke Parks.
Prolifique et entier, Miam Monster Miam oriente « Soleil Noir » vers des sentiers ombragés, inexplorés, où les textes se chantent en français, où la chanson se brode aux confins des entrelacs du folk, du blues et du jazz. Auréolé de « Sophie » son premier single, fredonné en compagnie de son inspiratrice et bien nommée « Sophie » Galet, Miam Monster Miam s’ouvre de nouveaux horizons, une voie lumineuse vers un avenir toujours plus radieux… Son dernier album « L’Homme Libellule » est sorti en 2007.

Son concert anniversaire aura lieu au Centre Culturel de Seraing le 12 Décembre, présentation dans la French Zone de Jean - Denis Lonnoy ce mercredi.

 

myspace MMM